L’Argentine se qualifie dans la douleur

Higuain au duel face à Obi Mikel. Gabriel Bouys/AFP

L’Argentine a composté son billet pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Lionel Messi a ouvert son compteur dans la compétition. Et Rojo a offert la qualification à ses coéquipiers. Les Argentins affronteront la France.

Les dernières prestations de l’Albiceleste ne suscitaient guère l’optimisme, mais le miracle a bien eu lieu pour les Argentins. Mais que ce fut dur. L’Argentine a souffert et est passée plusieurs fois au bord du gouffre. Pourtant tout avait bien commencé pour l’Albiceleste. Dominateurs, les hommes de Jorge Sampaoli ont rapidement trouvé la faille grâce à Messi (14). Buteur, la Pulga a failli signer un doublé sur coup franc. Le cuir du quintuple Ballon d’Or échoue sur le poteau d’Uzoho (33). Higuain, lui, aurait pu marquer le but du break, mais l’attaquant de la Juventus perd son duel face au portier nigérian (27). Plutôt sereins face à des Super Eagles imprécis et inoffensifs, les Argentins donnaient l’impression d’être dans de très bonnes dispositions pour obtenir leur qualification. Mais voilà, la défense argentine va faire montre de beaucoup de fébrilité. Mascherano se fait avoir comme un poussin par Balogun. L’ancien défenseur du Barça ceinture le Nigérian dans la surface et concède un penalty. Moses prend à contre-pied Armani (51). L’Argentine aurait pu en concéder un autre sur une main de Rojo que l’arbitre a considéré involontaire après avoir consulté le VAR. Au grand dam des Nigérians. Mais le Nigeria peut nourrir de gros regrets, car dans la foulée de l’action, Ighalo a manqué le cadre (75). L’ancien joueur de Watford se créera une autre situation chaude face à des Argentins désemparés. Son tir enroulé ne trompe pas Armani (83). A défaut de sceller la rencontre, les hommes de Gernot Rohr vont se faire punir. Sur un centre de Mercado, Rojo surgit et marque d’une reprise de volée du droit (86). Une délivrance pour l’Argentine.

Moussa SARR

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*